0231647681 info@cloacine.fr

Les propriétaires peuvent se retrouver au dépourvu lorsqu’ils doivent faire face à une situation dans laquelle ils n’auraient jamais pensé se trouver. Tel est le cas de l’installation d’un assainissement non collectif. Comme son nom l’indique, un assainissement non collectif ou un assainissement individuel est effectué lorsqu’il n’est pas possible de se connecter à un réseau d’assainissement public. La question se pose de savoir ce qu’il en est du prix de l’installation d’un système d’assainissement non collectif.

L’assainissement non collectif ou l’assainissement individuel

L’assainissement non collectif est utilisé pour le traitement sur place des eaux usées domestiques d’une habitation. Bien entendu, il y a de nombreux éléments à prendre en compte en ce qui concerne l’installation de ce genre d’assainissement. Parmi ceux-ci, il y a notamment le budget moyen qu’il faut prévoir dans le cas du dispositif d’assainissement non collectif. Il faut en moyenne préparer dans les milliers à des dizaines de milliers d’euros pour l’établissement d’un dispositif complet d’assainissement non collectif. Cette estimation de budget comprend de nombreux travaux. Il est donc conseillé d’apporter un soin attentif au départage de ce budget. En effet, il comprend notamment le diagnostic et l’étude des sols. Il y a aussi le prix du système d’assainissement non collectif avec les travaux préliminaires ainsi que la pose de ce dernier. Et enfin, dans le cadre de ce budget est également mentionnée la mise en fonctionnement du système d’assainissement individuel. Le tarif dépend donc de la constitution du système d’assainissement non collectif. L’idéal serait de demander plusieurs devis des travaux à diverses entreprises afin de comparer les offres et de choisir la meilleure correspondant à vos besoins et à votre budget. En outre, ce système est en fait composé d’un dispositif de collecte, d’un dispositif de traitement et finalement, d’un dispositif de rejet des eaux usées. 

La composition du système d’assainissement non collectif

Un assainissement non collectif ou un assainissement autonome comprend en général une fosse toutes-eaux qui va recueillir toutes les eaux usées d’une habitation en Normandie. Il y a également un système de ventilation en plus d’un bac dégraisseur. La filière d’assainissement vient compléter le tout. Pour ce qui est de la pose du système d’assainissement autonome, pour commencer, cela va impliquer le plus souvent une étude technique du sol. Par étude technique, il faut comprendre la nature ainsi que la topographie du sol. Bien entendu, cette étude est facturée à part et n’est pas comprise dans le budget qui a déjà été mentionné. En plus de l’étude technique du sol, il y a également les travaux de terrassement, la mise en place de la filière ainsi que la mise en place des canalisations. En ce qui concerne les trois derniers points mentionnés, ils sont souvent inclus dans le devis d’assainissement.

De nombreux facteurs sont pris en compte dans l’établissement d’un budget d’assainissement non collectif, dont les caractéristiques propres à l’habitation en question comme le nombre de pièces qu’il y a, la superficie totale de l’habitation, le nombre d’occupants et ainsi de suite. En plus des caractéristiques de la maison, villa ou autre, il y a également la nature du sol, les délais des travaux ainsi que les dispositifs à installer.

La question des aménagements préliminaires et principaux

Comme il a déjà été dit plus haut, l’étude de réalisation du système d’assainissement non collectif est obligatoire. Ainsi, les propriétaires, lors de la mise en place de ce genre d’installation, passent par les aménagements préliminaires. Viennent ensuite les aménagements principaux et les autres petits coûts à prendre en compte. Il faut dire que le système d’assainissement non collectif est en fait un système qui représente un investissement à long terme.

Par ailleurs, il est possible également de prévoir dans le budget le prix des opérations d’entretien dudit système. En effet, il est conseillé de faire un contrôle tous les deux ans, ainsi que de procéder à la vidange de la fosse pour éviter les éventuels problèmes. Ce genre de frais annexes ne dépasse pas en général le millier d’euros, cependant, il faut tenir compte de la situation différente de chaque personne, d’où la nécessité de demander un devis personnalisé. Les propriétaires ont recours à la pose d’un système d’assainissement non collectif lorsque leurs maisons ne peuvent pas être raccordées au réseau d’assainissement collectif.

En outre, il est possible de faire usage de matériaux écologiques dans le cadre d’un système d’assainissement non collectif. Plusieurs choix peuvent se présenter, notamment l’usage de filtre compact ou filtre coco, le bambou d’assainissement, les filtres plantés, le lagunage, les toilettes sèches, ou encore le filtre sable. Pour se renseigner, il est possible de visiter des sites spécialisés en matière de matériaux écologiques pour système d’ANC.

Le processus d’un assainissement non collectif

Le but visé par l’assainissement non collectif est d’empêcher que les nombreux risques sanitaires et environnementaux profèrent dans le cadre des eaux usées d’une maison. Il est donc nécessaire de prêter attention au procédé de la collecte des eaux usées. Il faut savoir que tout commence par un prétraitement dans une fosse étanche. Ce prétraitement va en fait permettre de décanter les matières qui sont en suspension dans les eaux usées. Il s’agit tout simplement de la première étape de dégradation dans la phase de prétraitement des eaux usées. Une fois cette phase terminée, les eaux usées vont passer par le traitement de pollution. C’est la phase d’élimination à proprement parler. Il s’agit d’une étape qui nécessite en général une dégradation biochimique. En effet, une activité microbiologique des eaux avec l’aide d’un sol naturel ou d’un sol reconstitué s’effectue durant cette étape. C’est ce que l’on appelle un réacteur naturel. Le sol naturel n’a pas besoin de préparation spéciale, alors que pour le sol reconstitué, les gens peuvent être perplexes. En fait, c’est un sol qui est reconstitué avec un massif de sable. Le processus doit être suivi méticuleusement pour pouvoir assurer l’assainissement des eaux usées. Bien entendu, en cas de problèmes, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour éviter les dégradations du système ou une panne totale.