0231647681 info@cloacine.fr

Pour tout habitant de la Normandie qui traite lui-même les eaux usées domestiques, il faut savoir que l’évacuation et le traitement de celles-ci se font selon un règlement très strict. Sur la Normandie, certaines règles sont à appliquer pour assurer la protection de l’homme et de l’environnement. Ainsi, les eaux usées ne peuvent pas être rejetées librement n’importe où dans la nature. Il faut les traiter pour pouvoir les évacuer sainement ensuite. Il existe plusieurs solutions d’assainissement. Il est donc possible pour tout particulier de se faire accompagner par un professionnel afin de bien choisir la micro-station adéquate à son habitation. Pour ce faire, il faut plus se renseigner sur la micro-station sur la Normandie.

 

Qu’est-ce qu’une micro-station ?

 

La micro-station est un dispositif d’assainissement des eaux usées. Elle fait partie des filières agréées. Son utilisation demande une agrégation ministérielle. Son installation est effectuée par le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC). C’est un élément qui combine à la fois le prétraitement et le traitement des eaux. À cet effet, la micro-station d’épuration fait partie des dispositifs d’assainissement non-collectif. Il faut ainsi passer par ce service pour vérifier si le projet d’installation et de conception techniques des travaux de pose est conforme aux règlements. Pour cela, chaque micro-station a besoin de l’agrément du ministère de l’Écologie et du Développement Durable. Cet assainissement se résume à tous les systèmes utilisés dans la collecte, le traitement et l’évacuation des eaux usées.

Il s’agit d’ailleurs d’un dispositif qui consiste à assainir les eaux usées issues des habitations individuelles. Celui-ci a pour particularité de n’être formé que d’un seul bloc. La micro-station est alors compacte. Elle limite l’impact au sol et se charge de tout le traitement, contrairement à la fosse qui nécessite une surface d’épandage. Elle occupe moins d’espace en d’autres termes.

 

Connaître les différents types de micro-station

 

Élément essentiel pour traiter les eaux usées, la micro-station est une solution de traitement qui fonctionne comme les stations d’épuration urbaines. D’une manière générale, il existe deux types d’assainissement, à savoir : l’assainissement collectif et l’assainissement non-collectif ou assainissement individuel, mais encore assainissement autonome. La micro-station est un système utilisé dans l’assainissement non-collectif au même titre que la station d’épuration dans l’assainissement collectif. Il existe pour cela deux types de procédés. Il y a avant tout celui à culture libre (boue activée). Avec cette technique, les bactéries sont en suspension dans l’eau et dans la boue. Ce procédé biologique met à participation les micro-organismes présents dans les eaux usées. Cela permet de dégrader les matières organiques. À cet effet, ce procédé n’utilise pas de produits chimiques. C’est un traitement moins dangereux pour l’homme et son environnement.

Il y a également le procédé à culture fixée. Les bactéries sont fixées sur un matériau, tel que la laine de roche, du plastique ou autre, sur lequel les bactéries se collent. L’installation de ce système se fait selon le choix de l’emplacement. Il peut s’agir de réaliser un terrassement et assurer le branchement avec le système des eaux de la maison.

 

Des critères pour bien choisir sa micro-station

 

Pour cette tâche, il est plus judicieux de se faire accompagner par un professionnel ou se baser sur certains critères de sélection. Il est à savoir qu’une micro-station est un investissement plus ou moins important. Lors de son achat, il faut considérer quelques paramètres, à savoir le coût et sa capacité de traitement.

Il est en effet indispensable de réfléchir aux coûts d’achat, mais également à l’entretien du produit. Afin d’avoir le bon équipement, il ne s’agit pas simplement de choisir celui le moins cher. Il faut bien évidemment se renseigner sur la durabilité et son mode d’entretien. Il est plus rentable de sélectionner une bonne micro-station à prix considérable, mais qui présente moins de difficulté lors des diverses maintenances que d’acheter moins cher et revenir à un coût élevé pour son entretien.

Également, la capacité de traitement est certainement un critère très important. Celui-ci doit être choisi selon les besoins de l’habitation. D’une manière générale, la capacité de traitement d’une micro-station est exprimée en EH : Équivalent Habitant ou NP pour nombre de pièces principales. À cet effet, une micro-station sous-dimensionnée peut présenter un risque de dysfonctionnement prématuré. Lorsqu’elle est surdimensionnée, elle va occasionner un surcoût d’investissement. Il s’agit ainsi de bien veiller à ce que le matériel à s’approprier soit équivalent aux besoins.

 

Se faire accompagner pour le choix d’une micro-station

 

Le principe de fonctionnement d’une micro-station reprend exactement celui d’une station d’épuration publique. Plus simplement, celle-ci est plus compacte et destinée à un usage plus limité. On la retrouve le plus souvent dans une habitation domestique, un hôtel ou une petite collectivité, etc. Pour tout particulier désirant acquérir une micro-station, il a à sa disposition plusieurs professionnels du domaine sur Normandie. Ces spécialistes orientent et accompagnent tous les projets.

Étant donné que la pose d’une micro-station fait l’objet d’une demande ministérielle, il s’agit alors de faire appel à l’accompagnement d’un expert. Cela épargne de réaliser les différentes démarches. En effet, l’entreprise convoitée se chargera de tout à la place de son client. Une fois un devis mis en place, celle-ci peut engager les travaux et les différentes interventions pour installer le dispositif.

 

Combien coûte une micro-station sur la Normandie ?

 

Pour toute habitation qui n’est pas reliée à un système s’assainissement collectif, il est important de réaliser une installation de micro-station. Celle-ci est avantageuse et plus efficace, mais nécessite un budget tournant généralement autour de 5000 euros pour une maison individuelle. Ce tarif varie en fonction de divers paramètres. Pour cela, il ne faut pas négliger les frais liés au terrassement du terrain et aux matériaux utilisés pour le remblaiement et la pose des canalisations. Il faut également inclure les dépenses dues à l’entretien et au fonctionnement quotidien du dispositif.

À cet effet, demander l’avis d’un professionnel permet d’estimer au plus juste le coût de l’installation adéquate. Il est à noter que les devis sont sans engagement. Tout ce que le propriétaire a à faire c’est de sélectionner la meilleure micro-station pour son logement.